Théorie du corps amoureux : Pour une érotique solaire

Michel Onfray

Couverture d’ouvrage : Théorie du corps amoureux : Pour une érotique solaire

Pour en finir avec la monogamie, la fidélité, la procréation, la famille, le mariage et la cohabitation associés, Michel Onfray redéfinit le désir comme excès, le plaisir comme dépense, et invite à une théorie du contrat appuyée sur la seule volonté de deux libertés célibataires. Contre le modèle chrétien qui préside toujours à la définition de la relation entre les sexes, il propose une relecture des philosophes matérialistes et sensualistes de l’Antiquité gréco-romaine.
Michel Onfray oppose l’idéal ascétique pythagoricien, juif, platonicien et chrétien – qui suppose la misogynie, la haine du désir et des plaisirs, la condamnation de la chair, le méprisdu corps, le pouvoir absolu du mâle – à l’idéal hédoniste cyrénaïque, cynique, épicurien, qui invente la liberté amoureuse, la chair sans culpabilité, le célibat joyeux et l’égalité libertine des hommes et des femmes.
Contre la vie mutilée, ce livre invite à une érotique solaire entièrement indexée sur ses pulsions de vie et refuse radicalement les pulsions de mort. Il propose de répondre à la question : comment rester libre dans la relation amoureuse ? et, pour ce faire, invite à déchristianiser l'éthique, à réaliser un féminisme libertin, à promouvoir un éros léger, ludique, et à formuler une physiologie des passions qui permettre un art de rester soi dans le rapport à autrui.

Parution :
Maison d’édition : 
Éditeurs :
Genres :
Étiquettes :

Livre disponible pour emrpunt
254 pages

Traduction