L’Esclave

Micheline Bail

Couverture d’ouvrage : L'Esclave

Avril 1734, Montréal brûle. Cet incendie dévastateur est une véritable catastrophe pour tous les habitants de la jeune cité du Nouveau Monde, mais particulièrement pour l'insoumise Marie-Joseph-Angélique, esclave noire au service du sieur de Francheville, fondateur des forges du Saint-Maurice.

C'est elle qui sera accusée d'avoir provoqué la tragédie pour couvrir sa fuite avec son amant, Claude Thibault, et la domestique éprise de liberté deviendra la triste vedette d'un procès diabolique.

Passion, amour et ambition rythment les destinées des contemporains d'Angélique, que nous découvrons à la faveur de cette aventure inédite. Coureurs des bois et artisans, fonctionnaires et contrebandiers, Français et Amérindiens, tous appartiennent à ce monde grouillant d'activité où vit, rêve et aime l'esclave accusée. Dans la colonie naissent des amitiés surprenantes et des amours scandaleuses qui lient le sort des nouveaux arrivants à celui des autochtones. Les amours mixtes de François et de la Louve, de Guillaume Robitaille et de Marie Nibiska sont, semble-t-il, aussi inévitables que décriées. Mais personne n'oubliera la noblesse de l'esclave refusant d'inculper son amant blanc même sous les pires tortures.

Une héroïne émouvante et tragique, un tableau saisissant de la vie sous le régime français dans une Amérique où les espoirs les plus fous côtoient les plus cinglantes désillusions, voilà, entre autres, ce que recèle ce roman passionnant. L'Esclave bouleverse autant qu'elle étonne. Son monde magnifique s'incarne sous la plume évocatrice de la romancière au point de hanter nos mémoires.

Parution :
Maison d’édition : 
Éditeurs :
Genres :
Étiquettes :
Extrait :

Livre disponible pour emprunt

534 pages

Traduction